Les assistants virtuels débarquent bientôt dans nos foyers !

Depuis plusieurs années, nous sommes rentrés dans l’ère de la domotique. Mais, il restait une étape de taille à franchir : réussir à avoir des machines dotées d’une véritable intelligence artificielle. Deux gros géants de l’électronique ont lancé leurs assistants virtuels intelligents : Amazon Echo et Google Home. Rencontre avec ces nouveaux compagnons qui pourraient bien nous faciliter la vie…

Au premier abord, l’un ressemble à une simple enceinte audio et l’autre à un diffuseur de parfum mais il ne faut surtout pas se fier à ces apparences. Il s’agit de haut-parleurs munis de plusieurs microphones qui leur permettent de réagir aux commandes vocales des personnes à proximité. Ils se placent dans un coin de la maison, toujours à l’affût d’une question de l’utilisateur. Pour cela, il suffit simplement de dire « Echo » « Amazon » « Alexa » pour l’un et « OK Google » pour l’autre afin de signaler au système qu’on s’adresse à lui. Ces puissantes enceintes fonctionnent comme des sources de divertissement, d’assistant personnel et fait office de hub domotique avec le contrôle des appareils de la maison. Comme ça cela paraît alléchant, mais que sont-ils capables de faire réellement ?

Ces assistants virtuels sont dotés d’une réelle intelligence dont un plus que l’autre. Google Home est quasiment capable de tenir une conversation. Quand vous lui posez différentes questions, il est capable de se souvenir de certains sujets traités dans les premières questions pour mieux répondre aux suivantes. De plus, il est capable d’apporter n’importe quelle réponse grâce au moteur de recherche et de traduire à la volée des phrases prononcées à haute voix. Avec Amazon Echo, il est un peu moins intelligent mais il répond tout de même à des commandes pré-enregistrées. Bref, Google risque fort d’avoir réponse à tout, Alexa un peu moins.

Les deux fonctionnent assez bien pour écouter de la musique. Ils utilisent par défaut leur propre site d’écoute de musique à la demande mais peuvent également être relier à vos compte Spotify ou Pandora. Ces haut-parleurs intelligents offrent des façons de se connecter à votre système audio existant. De plus, il est possible de créer un vrai multi-room à la maison en synchronisant plusieurs Google Home pour diffuser en stéréo ou encore envoyer une même musique dans deux pièces. Avec les 2 systèmes, vous pouvez également contrôler ce que vous voulez sur votre télé à l’aide de votre voix.

Et comme assistant personnel, concrètement cela donne quoi ? Les services de ces 2 appareils sont multiples et variés… Voici quelques exemples : communiquer les éléments marquants de votre emploi du temps, vous permettre d’en rajouter par simple commande vocale, vous prévenir d’éventuels problèmes sur la route pour partir au travail plus tôt, vous prévenir d’un retard sur votre vol, réaliser une liste de courses, une liste de tâches, ou encore faire un récapitulatif de ce qui vous attend au fil de votre journée (rendez-vous, tâches à réaliser, météo, temps de trajet, etc…). En bonus, ils peuvent même commander une pizza ou lire vos recettes de cuisine !

Signalons également la fonction de domotique de ces appareils, qui permettent de contrôler des lampes, des interrupteurs, des thermostats, des ouvertures de porte de garage… Et les applications vont ne cesser d’augmenter !

Et la vie privée dans tout ça ? Qu’on se rassure, ces appareils peuvent être mis en « off » lorsque vous le désirez.

Après vous avoir alléché par ces nouveaux assistants virtuels intelligents, il va falloir patienter encore une peu pour se les procurer. Le pionnier, Amazon Echo, est commercialisé depuis 2 ans aux États-Unis et Google Home seulement depuis 2 mois. Echo serait annoncé début 2017 en France mais aucune date prévue pour Google. A savoir que la guerre ne fait que commencer dans ces nouvelles technologies. Google et Amazon ne sont pas les seuls à vouloir s’immiscer au cœur du foyer, Apple et Microsoft auraient eux aussi développer un dispositif similaire ! A suivre…